Guide des pipes à tabac et l’art de fumer

Aujourd’hui la pipe n’est aussi populaire que la cigarette. Cela n’a pas toujours été. C’est même un des premiers accessoires du fumeur dans l’histoire. Vous en apprendrez plus sur la construction de la pipe, et sa façon de l’utiliser, de quoi vous sentir plus à l’aise si vous intégrez un des dizaines de clubs de fumeur de pipe en France.

L’art de prendre son temps

N’avez-vous jamais vu ces illustrations anciennes de personnages pensifs, engoncés dans un gros fauteuil en cuir ou scrutant l’horizon marin depuis un rocher avancé ? Le fumeur de pipe est ainsi associé au penseur, à l’esprit, à l’introspection. Calme et reposé le fumeur se projette dans ses projets d’avenir ou s’enfonce dans ses pensées mélancoliques. C’est un accessoire qui procure un plaisir apaisant, nous dit l’image d’Épinal.

“Les sanglots sont faits pour qu’on les fume dans la pipe.”

Jorge Carrera Andrade

La fabrication classique d’une pipe

Nom d’une pipe en bois, vous ne savez de quoi est constitué une pipe ? Et bien de bois !

Le fourneau

Souvent choisi dans le bois de bruyère, le fourneau constitue la partie avancé de l’accessoire. En plus de bien résister à la combustion, il respecte les arômes et les produit une fumée agréable.

La tige

Plus ou moins longue elle conduit la fumée vers l’embouchure. Elle s’emboîte dans la mortaise (qui entoure le foyer en bois) grâce à une extrémité taillée (la partie mâle appelée tenon) pour se’insérer dans le trou de mortaise (la partie femelle). Elle se démonte pour être ainsi nettoyée.

Le bec

La partie en bouche. Les matériaux utilisés sont nombreux et il s’agit d’une affaire de gout, celui de la sensation tactile. Amovible pour être nettoyée et éviter l’oxydation, il en existe de nombreuses formes.

  • Le foyer
  • La tige
  • La mortaise
  • Le tenon
  • Le bec

Le plaisir décuplé

Les fumeurs de pipe entretiennent un rapport unique avec leur pipe, un accessoire parfois précieux. Il existe de nombreux collectionneurs. Les amateurs alternent et apprécient les nuances. C’est aussi vrai pour le tabac pour profiter des nombreux arômes des différentes marques. C’est une exploration sans fin, un jeu de connaisseurs.

Boite à cigare précieuse en bois

On reconnaîtra aussi un fumeur de pipe d’un fumeur de cigarette par son attention portée à garder en bouche la fumée pour apprécier les arômes. Une pipe n’appelle pas à en allumer une autre. Un fumeur de cigarettes, lui, s’empressera de rallumer une deuxième clope. C’est une autre approche, plus consciencieuse.

Laisser un commentaire

Alexandre

Spécialiste des techniques, des procédés de fabrication, vous me retrouverez sur des sujets variés autour des accessoires en cuir.